La gouvernance partagée


Selon l'Université du Nous.



Idée principale : Juxtaposition du processus de répartition du pouvoir et de l’aspect du

développement individuel.


Des individus souverains

Chacun des individus constituant le collectif doit être assuré de sa légitimité à affirmer son libre-arbitre.

Ceci implique que chacun se sente libre et légitime de s'exprimer, en particulier quand il est en désaccord, fut-il minoritaire.


Des rôles clairs et bien délimités

Le collectif ne décide pas de tout. Des délégations sont mises en place et elles sont assumées par les individus ou les sous-groupes qui en ont la charge.


Une structure

Celle-ci est souvent organisée en cercles reliés entre eux.


La Gouvernance Partagée en pratique




Ecueils et limites de la gouvernance partagée




Se connecter à son intention plutôt que de chercher un modèle